•  

     

     

    313/04/Avr/201114:45

      

    Au Moyen-Age, le chef lieu de mandement détenait la mesure officielle du grain pour une région. Une chose est sûre, le setier pouvait varier de façon significative entre les régions Européennes. Il varie aussi selon que l'on mesure de l'orge, du blé ou de l'avoine.

     

    mesure à grains Crémieu

     

    Par exemple, à Crémieu dans le Nord-Isère, il valait 2 émines ou 4 bichets, soit 19,5 litres le bichet x 4 = 78 litres pour 1 setier.

    Une bichette vaut ½ bichet et une coupe égale ½ bichette soit 4,875 litres.

    Ailleurs c'est des : uchau, pugnère , grains , pega, muid... à y perdre son latin.

     

    Halles Crèmieu

     

    Sous les Halles classées de Crémieu XII e siècle, grand lieu de foires et marchés au Moyen-age.

    Dans le sud-ouest des mandements avaient des setiers qui allaient jusqu'à 100 litres.

    Les sacs étaient suspendus pas des crochets, un bouchon fermait l'orifice pour la mesure du grain.

    Dans le canton de Fribourg en Suisse où se trouve Gruyères, on retrouve le bichet qui vaut 2 quarterons, mais le « sac » unité de mesure vaut 5 bichets à Gruyères mais 8 à Fribourg, 9 à Estavayer.

     

    Mesure à grains Gruyères

     

    Mesures à grains sur la place de Gruyères (1270 construction du Château).

     

    Mesures à grains Gruyères 01

     

    Ces différences ne favorisaient pas les échanges lointains.

    Le 4 Messidor an VII (le 22 juin 1799), le mètre étalon est déposé aux Archives Nationales, c'est l'acte fondateur du système métrique bienvenu pour les échanges entre les régions et internationaux.

      

      

    sources LIEN :

    MARMOTTE

    http://le-blog-de-pierre-fassbind.over-blog.com/article-mesures-a-grains-71639819.html

      

     

    Delicious Yahoo! Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique