• GOTHS

      

      

    Les Goths.

      

      

    Les Goths, des Germains orientaux, seraient originaires de la
    péninsule de Jutland au Danemark actuel, et du sud de la Suède.

      

      

    Germains orientaux, les Goths auraient comme territoire d'origine la péninsule de Jutland et la région de Gôtaland en Suède.

      

      

    On retrouve leurs traces dans l'arrière-pays polonais et allemand pendant près d'un siècle.

      

     Au début du IIIe siècle, ils s'installent au bord de la mer Noire d'où ils délogeront des peuples d'origine iranienne, les Scythes, les Alains et les Sar-mates.

      

    Cinquante ans plus tard, les Wisigoths partent à l'ouest dans la région forestière qui s'étend entre le Danube et le Dniestr.

     

      

      

    Les Ostrogoths se fixent à l'est où, comme les Wisigoths, ils fondent un vaste État. Les Goths ont laissé d'importantes traces archéologiques regroupées sous le nom de la culture de Tchernjahov.

      

    Dans les sépultures, les défunts avaient soit la tête à l'ouest - ils étaient généralement des gens modestes - soit la tête au nord. Dans ce cas, ils étaient accompagnés d'un mobilier plus riche.

      

      

      

    Caractéristique principale des Goths :

    les hommes n'étaient jamais - ou très exceptionnellement- enterrés avec une arme.

     

     

     

    Les femmes portaient deux fibules, une sur chaque épaule, qui refermaient le col de leur manteau.

     

      

    Elles avaient suspendu à leur ceinture des peignes, des miroirs métalliques, des couteaux et d'autres objets.

     

     les Goths se seraient implan­tés en Poméranie au IIe s. Au IIIe s.

      

      

    Partis de Scandinavie, les Goths se seraient implan­tés en Poméranie au IIe s.

      

    Au IIIe s.,ils sont au bord de la mer Noire (Pont-Euxin).

      

    Sous la poussée des Huns, les Wisigoths
    partiront à l'ouest (Thrace), les Ostrogoths, eux, se fixant à l'est.

      

    Les habitats étaient généralement à proximité des cours d'eau sur le versant des vallées. Ils étaient toujours installés sur des terrains propices à l'agriculture.

      

    Au regard des outils agricoles mis au jour, les Goths avaient une technique de labourage évoluée parfaitement adaptée aux terres fertiles de la région.

      

    Ils cultivaient l'orge, le seigle, le millet, le chanvre, les pois et les lentilles.

      

    Chats et chiens partageaient les habitations et selon les régions, l'élevage était plus porté sur les porcs ou les chevaux.

      

    L'habitation comportait une ou deux pièces avec des murs en argile soutenus par une armature en bois ou en jonc.

      

    Les nombreuses amphores romaines qui devaient contenir du vin ou de l'huile prouvent que les Barbares importaient des objets de l'Empire et ne se contentaient pas de leur propre production.

      

    Au IVe siècle, les Goths regroupent une fédération de tribus - ils se sont alliés avec d'autres Barbares, germaniques et non germaniques, thraces et iraniens - devenue célèbre et puissante. Mais l'arrivée des Huns change tout.

      

    Lorsque les Wisigoths prennent la fuite en Thrace sous la protection de l'Empire, leurs témoignages archéologiques se raréfient, les populations ayant tendance à s'assimiler à la population locale romaine.

      

    En 377, les Wisigoths disparaissent presque en tant que peuple et deviennent un groupe social de guerriers.

      

    Les Ostrogoths, quant à eux, restent sous l'emprise des Huns et conservent leur artisanat, leur agriculture et leur commerce développé.

     

     

    http://www.lecerclemedieval.be/histoire/goths.html

     

     

     

     

     

     

    « FRANCSHUNS »
    Delicious Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,